Daudelin, Charles

Charles Daudelin est né à Granby, Québec, en 1920. Après la génération des Alfred Laliberté, Aurèle Defoy-Suzor-Côté, dont les oeuvres ont surtout été rattachées au patrimoine, il est rafraichissant de trouver un artiste dont le talent a marqué dès les années ‘60, le renouveau de la sculpture québécoise. Daudelin a surtout été un sculpteur urbain. De nombreux sites publics tant au Québec qu’à l’étranger témoignent de son grand talent. Le majestueux Retable de la Chapelle du Sacré-Coeur de l’Église Notre-Dame de Montréal, l’Embâcle de la Place du Québec à Paris et l’Éclatement II de la Gare du Palais dans le Vieux-Québec en sont de bons exemples.

On se souviendra de Charles Daudelin comme d’un “grand” artiste. Il a laissé une marque indélébile dans l’histoire de l’art du XXe siècle et sa mémoire est inscrite à jamais dans la pérennité du bronze au grand bénéfice de la postérité.

Charles Daudelin est décédé en avril 2001.

 

Daudelin Sans titre

Daudelin Sans titre, 1963, encre et huile sur papier, 22,5 x 29 cm

L’homme qui ramassait des petits pois

L’homme qui ramassait des petits pois, 1999, bronze, 3/3, 20 x 34 x 18 cm

Femme III

Femme III, 1963, bronze, 9,5 x 16 x 12 cm

Couple

Couple, 1969, bronze, 12 x 12 x 5 cm

Face à Face II

Face à Face II, 1979, laiton poli, 14 x 15 x 10 cm

Caribou

Caribou, 1999, bronze, 40 x 32 x 23 cm