Palardy, Élise

Depuis plus de vingt ans, la quête d’un langage visuel personnel, libre et authentique motive ma recherche picturale, telle une véritable obsession. Me rapprocher au maximum de mon essentiel à moi. Exprimer ce que je ne peux laisser sous silence. Sur papier ou sur panneau de bois, crier, rire, trembler, espionner le temps qui laisse ses traces sont autant d’inévitables petits cailloux qui me rappellent sans cesse le chemin par lequel je choisis de passer pour me sentir vivante.

Grande amoureuse de l’œuvre de Dubuffet, Basquiat, Klee et Cy Twombly, ces artistes m’insufflent la force d’aller puiser toujours plus profondément en ma propre liberté, sans censure, sans scrupule.

 

 

Car le singulier se multiplie

Car le singulier se multiplie, 2015, techniques mixtes sur papier et mylar, 91,5 x 46 cm

Caresser l’heure fauve du couchant

Caresser l’heure fauve du couchant, 2018, techniques mixtes sur mylar, 91,5 x 91,5 cm

Détacher tout mal du corps

Détacher tout mal du corps, 2017, techniques mixtes sur papier, 46 x 61 cm

La chimie du bricolage

La chimie du bricolage, 2017, techniques mixtes sur papier, 28 x 35,5 cm

Le petit théâtre des fragrances

Le petit théâtre des fragrances, 2018, techniques mixtes sur papier et mylar, 45 x 91,5 cm

Life Stream No.5

Life Stream No.5, 2016, techniques mixtes sur mylar, 61 x 61 cm

Faire semblant d’être un oiseau

Faire semblant d’être un oiseau, 2018, techniques mixtes sur mylar, 91,5 x 91,5 cm