Pellan, Alfred

Alfred Pellan est né à Québec en 1906. Tout jeune, il s’inscrit à l’École des beaux-arts de Québec et y décroche des premiers prix et médailles en peinture, dessin et sculpture.

Il vend son premier tableau à l’âge de dix-sept ans à la Galerie nationale du Canada (aujourd’hui le Musée des beaux-arts du Canada). Il obtient en 1926 la première bourse d’études en arts du Québec, ce qui lui permet de demeurer plusieurs années à Paris, où Il poursuit des études à l’École nationale supérieure des beaux-arts et y obtient un Premier prix de peinture en 1928 et un premier prix d’art mural en 1935. Revenu au Québec en 1940, il signe le manifeste « Prisme d’yeux » de Jacques de Tonnancour, avec en autres Charles Daudelin, Albert Dumouchel et Léon Bellefleur. Au début des années 50, le Musée d’art moderne de la Ville de Paris accueille une exposition de 181 de ses œuvres. Il devient le premier Canadien à présenter une telle exposition individuelle à Paris.

Alfred Pellan est l’un des plus grands peintres du Québec. Il meurt à Laval 1988.

À l’avalée – Delirium Concerto

À l’avalée – Delirium Concerto, 1981, eau-forte, 57 x 76 cm

Les vigies

Les vigies, 1973, sérigraphie, 47 x 56 cm

Les grâces

Les grâces, 1974, sérigraphie, 76 x 56 cm

L’élève – Delirium Concerto

l’élève – Delirium Concerto, 1982, eau-forte, 76 x 56 cm

Coin de ville – Delirium Concerto

Coin de ville – Delirium Concerto, 1982, eau-forte, 76 x 56 cm