Wou-Ki, Zao

Né à Pékin en 1921, Zao Wou-Ki s’est installé à Paris en 1948. Il est devenu l’un des maîtres de l’abstraction lyrique, aux côtés de Pierre Soulages, de Hans Hartung et de Jean Paul Riopelle.

Ses toiles se vendent à très gros prix. L’une d’elles, “Hommage à Tou-Fou” a atteint la somme de 5,8 millions de dollars chez Christie’s à Hong Kong, en 2008.

Zao Wou-Ki est décédé le 9 avril 2013 à sa résidence de Suisse.